Fragonard,_La lectrice -réduit

 

Le mercredi 20 décembre 2017, la rencontre se fera autour du livre de Françoise HÉRITIER "Au gré des jours" (Éditions Odile Jacob), Prix Femina 2017 .

AuGréDesJoursFrancoiseHeritier « Je me souviens de moments forts ou décisifs.


Je me suis formée émotionnellement et affectivement de bric et de broc.
Quelque chose s’est passé dans mon enfance qui m’a donné une forme de solidité.
Je me souviens de conversations à bâtons rompus, pleines de vivacité, de renversements, de tête-à-queue, de retours en arrière, de mots d’esprit, de fous rires, de mines offusquées… avec une amie. Ce sont des moments de grâce et de vérité.


Je ne recherche rien tant que cette amitié-là, simplement parce que c’est nous et qu’on s’aime. » F. H.


Françoise Héritier se confie et nous fait partager son amour des mots et son goût de vivre.
Un immense talent, une leçon de vie.
Après Le Sel de la vie, voici Au gré des jours.


Françoise Héritier est professeur honoraire au Collège de France où elle a succédé à Claude Lévi-Strauss et a dirigé le Laboratoire d’anthropologie sociale. Elle a été membre du Conseil consultatif national d’éthique et présidente du Conseil national du sida. Elle est notamment l’auteur du Sel de la vie, des Deux sœurs et leur mère et de Masculin/Féminin.

 

Mercredi 31 Janvier à 16 h 30, salle Henriet-Rouard

La rencontre se déroulera autour de Jean-Marie PERROTIN, auteur de "Meurtres à l'abbaye" de (éditions de l'Écluse).

La porte est ouverte à tous les adhérents qu'ils soient inscrits ou non à ce cours.

Meurtres à l'abbaye

Une nuit de 1492, Colin, jeune sculpteur travaillant sur le chantier de restauration de l’abbaye de Ferrières-en-Gâtinais, est, à la poterne sud de l’édifice, le témoin involontaire de l’assassinat, par un morte-paye, du cellérier de l’abbaye.

 

Dans la matinée du 31 mai 2012, exactement au même endroit, des touristes découvrent le corps sans vie d’un membre d’une O.N.G. .