La chapelle

L’Université de Temps Libre de l’Agglomération Montargoise est l’œuvre de deux créateurs dynamiques : le Docteur Robert SZIGETI, ancien député-maire de Montargis et Madame Christine PATRON, gérontologue.

En mai 1973, Pierre VELLAS, professeur de faculté des Sciences Sociales de Toulouse, crée la première

« Université-Sénat » dans le but de maintenir en bonne forme intellectuelle les retraités de 65 ans et plus. Cette initiative eut un tel succès qu’elle essaima bien vite d’une université à l’autre. C’est ainsi que l’Université d’Orléans décide de s’en inspirer et le 15 novembre 1976, l’Université du Troisième Age (U.3.A.) d’Orléans prend le départ. Pour Montargis un groupe de travail mené par l’infatigable Christine PATRON met sur pied une structure semblable, propre au Gâtinais, baptisée U.3.A. de Montargis, liée par convention à l’U.3.A. d’Orléans.

L’U.3.A. de Montargis voit donc officiellement le jour en octobre 1977 avec les honneurs de la télévision locale. Dès lors tout se précipite : recherche de professeurs qualifiés, de locaux, de moyens financiers, inscription des futurs ‘étudiants’. Tout cela se fera en un temps record. Les premières difficultés levées, le cours pourront commencer le 6 janvier 1978, l’organisation pratique de toutes ces activités étant assurée par Marie COLAS et relayée quelques mois plus tard par Marie-Ange HUSSON. C’est, bien sûr, le Docteur Robert SZIGETI qui en assure la présidence, Monsieur Jean BILLY lui succédant en 1984.

Au tout début, l’U.3.A. de Montargis s’inscrit dans le cadre de l’OMPA, Office Montargois des Personnes Agées. Puis son succès grandissant l’amène à son autonomie sous forme d’Association Loi 1901, mais toujours en liaison avec l’OMPA ainsi qu’avec l’U.3.A. d’Orléans.

Mais avec le temps, le vocable d’Université du 3ème Age allait être abandonné. L’U.3.A. de Montargis devint en 1984 le Centre Universitaire Henriet-Rouard du Temps Disponible, puis en 2015 l’Université du Temps Libre de l’Agglomération Montargoise

                                                                  (D’après Jacques WARSCHNITTER - ancien administrateur)